Ubéreux(se)

Quel adjectif étrange ! Et inusité… Cet adjectif qualifie le plus souvent des productions intellectuelles, littéraires notamment, quand il y a abondance. Hugo et Zola sont les auteurs d’une oeuvre ubéreuse. Le mot est neutre, contrairement à prolixe qui a une connotation un peu péjorative. Mes messages sur ce blog sont, je l’espère, pas trop ubéreux. Au risque d’être creux…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *