« Nous Citoyens » : une belle aventure !

Jamais je n’aurais cru faire de la politique… Je suis cash, peu diplomate, impétueux parfois. Des qualités qui n’en sont pas pour l’engagement politique. Cela ne m’empêche pas d’avoir des idées et de vouloir participer aux débats autour de la gestion de la cité. La mauvaise gestion des fonds publics me fait hurler depuis près de vingt ans. Je me souviens de courriers au vitriol que j’ai autrefois adressés à mon député Tony Dreyfus qui se trouvait être membre de la Commission des Finances à l’Assemblée Nationale. Comment pouvait-il accepter, lui qui était père de cinq enfants, que la France vive à crédit et sacrifie l’avenir de ses enfants à l’autel d’intérêts à court terme ? La permanence d’un déficit public depuis 1974 est le plus gros scandale de la République…

Et puis, est venu Denis Payre…

Denis est un ami d’enfance. Quand il a créé « Nous Citoyens », il m’a demandé si je voulais être de l’aventure. J’ai dit oui, sans hésiter. Et c’est ainsi que je suis devenu un des quatre co-fondateurs de Nous Citoyens, et Président de l’Association de Financement du Parti.

« Nous Citoyens » est le parti des citoyens pour les citoyens. Un mouvement qui se veut non-partisan, ni de droite, ni de gauche, mais le parti de l’efficacité. Pourquoi devrions-nous gérer le pays selon une grille d’interprétation de la société qui date du début du XXème siècle : d’un côté les conservateurs amis du capital; de l’autre les partageux socialistes ?

En France, nous avons eu l’alternance, à Droite, puis à Gauche. Nous n’en gardons pas moins le niveau de chômage le plus élevé d’Europe, Espagne et Grèce mises à part. Des voisins comme l’Allemagne, l’Angleterre, les Pays Bas ont atteint des résultats appréciables dans la lutte contre le chômage. Cela justifie amplement qu’on explore d’autres voies.

Les citoyens qui ont de l’expérience professionnelle et connaissent la valeur de l’argent, sont les premiers susceptibles de trouver des solutions pour aider le pays à sortir de l’ornière. « Nous Citoyens » veut ainsi libérer les énergies avec des initiatives qui viennent de la base.

Avec « Nous Citoyens », j’ai retrouvé des raisons d’espérer dans l’avenir. N’hésitez pas à nous rejoindre ( site de NC )

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *