0

Une bête de scène !

Posted by Bernard on octobre 15, 2016 in Accueil, Actualité |

Dans la vie de tous les jours, c’est une jeune femme discrète. Une prof de chant qui exerce son métier avec légèreté. Avec passion aussi…

Elle est adorée des enfants avec lesquels elle arrive à créer une folle complicité ( « venez les enfants, nous allons faire guili guili à la guitare » ). Les adultes ne l’aiment pas moins, surtout quand elle arrive à extraire en chacun le troubadour qui sommeille, pour faire de ses élèves des sosies d’Abba ou du Big Bazar de Michel Fugain. Elle leur apprend aussi avec une patience évangélique à maîtriser le swahili, le wolof ou le russe le temps d’une chanson. Les vocalises, les exercices de respiration, les petits jeux a capella, tel est le rituel de ses cours de chant. Elle accompagne au piano, donne le « la » des basses, des altos et des sopranos pour un résultat mélodieux qu’elle n’aura de cesse de peaufiner par la suite. C’est une prof douce et souriante, une parfaite et zélée petite ouvrière de la ruche musicale. Un ange, en quelque sorte…

Mais confiez-lui une scène privée pour un concert en petit comité, alors vous assistez à une parfaite transformation.Elle prend son nom de scène Kelka, s’habille en strass et bas résille, se coiffe les cheveux en choucroute, enfourche un balai de sorcière qui trainait par là et sous vos yeux éberlués, l’ange devient démon. La jeune fille timide se transfigure en délurée à l’humour ravageur qui absorbe plus sûrement qu’un buvard les halos des projecteurs. Le spectateur est captif, scotché, incrédule… Il n’est pas au bout de ses surprises.

Kelka, déesse de la nuit, vous débite ses chansons avec la décontraction d’une entraîneuse et la gouaille d’une titi parisienne. Un peu comme si Arletty était revenue sur terre avec la voix de Barbara !… Rien à dire, les notes sont justes, la voix s’envole dans les hauteurs avec l’assurance que ses apprentis chanteurs aimeraient juste approcher. Elle crée avec ses spectateurs un flux d’ondes positives qui leur donne la banane. Ses chansons sont revendiquées « dunesques et citadines », imaginez un peu… Il y a là de la poésie, de la tendresse, de la complicité. Et par dessus tout un humour énorme. La séance de coaching de l’ANPE où elle fait chanter à toute l’assistance un slogan de motivation débile est un pur moment de bonheur.

Merci Karine… Continue ta double carrière de Miss Jekyll et Miss Hyde. Tu as tous les talents. Voici deux extraits de ton spectacle ( pris sur You Tube ) dont j’espère bien qu’ils tomberont sous les radars d’un producteur.

Et l’incroyable « Divan vert » ou tu oses tout !…

 

 

Laisser un commentaire

Copyright © 2015-2018 Calembredaines All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.