0

Habemus Cardinam…

Posted by Bernard on janvier 7, 2018 in Accueil, Actualité |

Un nouvel archevêque de Paris, plus exactement, qui a été consacré hier à Notre Dame… Un homme très intéressant qui était médecin dans la vie civile, et a décidé à 39 ans de devenir prêtre. Un homme qui ambitionne de guérir les maux de l’âme, après s’être occupé des corps.

L’homélie de Notre Dame m’ayant plu, j’ai essayé d’en savoir plus sur lui et j’ai découvert cet interview dans la vidéo ci-dessous… Quelle belle humilité chez cet homme ! L’Eglise s’ouvre merveilleusement sur la société civile avec de telles nominations. Bravo et bonne route à notre Archevêque… Read more…

0

Un Goncourt anachronique…

Posted by Bernard on décembre 27, 2017 in Accueil, Mes lectures |

Un Goncourt de 150 pages au petit format. Voilà le rêve du lecteur moderne, économe de son temps… Mais cet atout de principe est gommé par le choix du sujet, une analyse critique de la montée du nazisme. Un sujet qui n’est pas consensuel, et qui aura sans doute détourné de nombreux lecteurs n’ayant pas pu « rentrer dans l’histoire ». D’ailleurs, il vaut mieux parler en l’occurrence d’Histoire car ce livre n’est pas un roman, mais un récit. Un récit au vitriol, porté par un style court, fort, percutant. Des mots sulfuriques pour dénoncer le manque de courage et de clairvoyance de quelques caciques face à l’extension malfaisante de la pieuvre nazie. Fort bien !… Il se trouve que je suis un passionné de cette époque, au point de m’être souvent posé la question : « qu’aurais-je fait si j’avais vécu à ce moment là ? ». Une question à laquelle, à 55 ans, je n’ai pas encore trouvé de réponse. Enfin, j’entends, de réponse objective et honnête.

Eric Vuillard n’a lui aucun doute. Read more…

0

Paris fête son créateur…

Posted by Bernard on décembre 26, 2017 in Accueil, Actualité |

Il a comme lui quatre lettres dans son nom. Et les deux premières sont communes. Dior est dans la mode aussi connu que Dieu. Et comme pour Lui, c’est son fils qui fait parler de lui. Son fils adoptif, Bernard Arnauld, qui n’a pas cru bon de mettre CD dans son LVMH, mais qui veille sur son héritage avec les yeux de Chimène. Dior est son joyau, sa pépite. Il n’a pas fini de la faire lustrer.

La collection Dior qui s’affiche au Musée des Arts Décoratifs, s’apparente au Second Testament. La plus belle vitrine du prophète. La foule des fidèles s’agglutine  – deux heures d’attente dehors, dans un froid de gueux – pour s’approcher du maître, admirer ses collections et respirer l’air de la haute création et du très grand luxe. Read more…

0

« Coco », Picasso du dessin animé

Posted by Bernard on décembre 26, 2017 in Accueil, Cinema |

La bande dessinée ou le dessin animé est un art mineur, c’est bien connu… Un truc essentiellement pour les enfants. Jusqu’au jour où Pixar se décide à travailler dur sur un projet de film, en essayant d’élever son jeune public à sa qualité d’être-humain à part entière. Il en sort « Coco », un dessin animé, à nul autre pareil. C’est normal car c’est un pur chef d’oeuvre…

Quelle idée audacieuse de parler de la mort à un jeune public qui ne fait que commencer sa vie. Parler de la famille, des ancêtres, de la filiation, de l’arbre généalogique. Et des disparus qu’on honore le jour des morts. C’était casse-gueule, à n’en pas douter, car la mort fait peur. Elle ne se raconte pas…

L’idée géniale est Read more…

0

Calembredaines : deuxième bougie…

Posted by Bernard on décembre 25, 2017 in Accueil, Actualité |

Deuxième année pour mon petit blog Calembredaines. Deux années que je m’astreins à écrire ce qui me fait vibrer. Raconter mes coups de coeur, mes joies, mes petits plaisirs, tout ce qui constitue le poivre et le sel d’une existence…

Plaisir hédoniste ? Sans doute… Mais j’adore écrire. Et à défaut de pouvoir avancer sur mon roman numéro 3, je m’exerce avec ce blog. C’est une forme d’entretien, comme une course de jogging pour maintenir en forme.

Hélas je n’ai pas réussi à faire de ce blog un lieu d’échanges. Personne ne réagit à mes messages. Je sais que j’ai des lecteurs. Mon compteur des visites tourne et accélère. Et grâce à Google Analytics, je découvre que mon audience va bien au-delà de Paris où j’habite et de Lyon où je suis né… Read more…

0

Le Capitaine Fracasse, cet inconnu

Posted by Bernard on décembre 23, 2017 in Accueil, Mes lectures |

Il est de ces personnages de roman que nous croyons connaître. Des héros de cape et d’épée que nous connaissons par les films des années 50-60 en noir et blanc, avec le plus souvent, André Hunnebelle à la réalisation et Jean Marais dans le premier rôle. Mais nous mélangeons tout entre le Bossu, le Capitan, le Capitaine Fracasse, Cartouche, Scaramouche… Avant d’être un film, le Capitaine Fracasse était un livre. Un livre de Théophile Gauthier, un écrivain connu pour ce seul roman qu’il mit une vingtaine d’années à écrire. Un roman pour la jeunesse, dit-on. Est-ce vraiment le cas ? Combien de jeunes l’ont réellement lu ?

Cela faisait longtemps que j’avais envie de le lire car le nom de Fracasse avait sa part d’aventure, ce petit goût d’authentique qui tient une place dans notre imaginaire, comme un lien vers l’enfance. Encore fallait-il le courage de plonger dans une oeuvre de 700 pages plutôt dense ? Read more…

0

Naissance d’une légende

Posted by Bernard on décembre 23, 2017 in Accueil, Cinema |

« La promesse de l’Aube », mon roman préféré au cinéma… Quelle aubaine ! Le livre qui m’a fait vibrer, qui m’a ému, qui m’a emballé par son écriture soignée. Le livre incontournable de la littérature que j’ai vainement tenté de copier dans mon premier livre « le collectionneur amoureux ». Je suis un Gary(ste) convaincu, j’ai lu l’essentiel de son oeuvre, ses deux Goncourt bien sûr, mais aussi « l’éducation européenne », son premier livre et quelques autres. Le destin incroyable de ce petit Polak juif devenu Consul de France pour répondre aux rêves de sa mère, me fascine totalement. La vie de Gary est un roman fleuve. Le cinéma pouvait-il lui rendre justice ?

La réponse est oui. Je suis sorti les larmes aux yeux du film « La promesse de l’Aube ».  Un film qui est fidèle au livre, mais qui, plus que cela, donne envie de le (re)lire. Car le film est bien sûr réducteur. Quelle histoire incroyable !… Read more…

0

Etrivieres

Posted by Bernard on décembre 23, 2017 in Accueil, Mot du jour |

Voilà un mot qui ne risque plus guère de refaire surface, car il est politiquement incorrect. Se faire donner les étrivières, c’est se faire battre à coup de sangle, cette même sangle qui suspend les étriers. Finalement ce n’est pas plus mal car les corrections physiques ne sont pas la meilleure façon de faire entendre raison. Mais il est encore permis de menacer des étrivières. Si la menace est bien perçue comme telle par l’interlocuteur lettré.

0

Le Lavoir moderne : comme dans un rêve

Posted by Bernard on décembre 15, 2017 in Accueil, Actualité |

Depuis que je travaille et que je suis entré dans la vie active, j’ai une hantise : sortir d’un repas professionnel avec une tâche de gras sur ma cravate. Non pas que je craigne d’afficher pour le restant de la journée une tâche indélébile, mais plutôt parce que je sais que je vais devoir passer au pressing et enrichir mon teinturier au visage bronzé qui passe toutes ses vacances aux Antilles.

Si un métier restait à l’abri de toute pression concurrentielle, c’était bien celui-là. Soit on allait au « 5-à-sec », économique dans ses tarifs, mais jamais concluant dans ses résultats; soit on devait se résoudre à payer le quart du prix de sa cravate en frais de pressing. Et puis est arrivé une start-up salvatrice : le Lavoir Moderne… Read more…

0

« Les Gardiennes », comme les Glaneuses…

Posted by Bernard on décembre 9, 2017 in Accueil, Cinema |

J’aime le cinéma qui prend des risques… Sortir un roman des années 20 de son anonymat (malgré le prix Goncourt qu’il a obtenu ) et raconter à sa suite une histoire totalement rurale des années de guerre14-18, on ne peut pas dire que Xavier Beauvois joue la facilité. Est-ce si étonnant de l’auteur des « Hommes et des dieux » ? Le pedigree de l’auteur et le sujet peu consensuel ont, en tout cas, suscité ma curiosité.

Ce film est très étonnant. Il est peu bavard, et l’action se traîne à un point qui peut relever d’un quelconque record du livre Guiness. La vie laborieuse, monotone et sans éclat des paysannes suppléant leurs hommes au front pendant les années de guerre remplit l’écran avec une sobriété qui confine à l’ascétisme. Read more…

0

Boire, cela s’apprend…

Posted by Bernard on décembre 3, 2017 in Accueil, Actualité |

Quel plaisir cela a été !… Une séance d’oenologie en famille sous le contrôle d’un maître, Pierre Jaboulet-Vercherre. Un orfèvre du vin qui nous a enchantés par ses talents de conteur et sa subtile pédagogie pour nous faire partager sa passion. L’homme est négociant depuis cinq générations. C’est peu de dire qu’il est passionné. Le vin est sa vie. Tout simplement…

Il collectionne des bouteilles, moins pour spéculer que pour les boire entre amis. Mais surtout il aime donner le goût du vin par des séances de découverte au sein de son atelier, « la cave de l’ange gardien ». Si ce nom est issu de son histoire intime, il n’en reste pas moins bien trouvé. Pierre est l’ange gardien des « amateurs ». Il éveille leurs papilles, il éduque leur goût, il prévient contre les pièges. Surtout il apprend que chacun doit former son propre goût et ne pas se faire tyranniser par les appellations, les prix et les étiquettes. Passionnant ! Read more…

0

Le dernier Asterix : vers une renaissance ?

Posted by Bernard on novembre 27, 2017 in Accueil, Mes lectures |

C’est un fait bien étrange. Une chose qui interpellerait tout extra-terrestre découvrant notre planète. L’être humain achète ses yaourts et ses petits pois dans un supermarché. Il trouve là tout ce qui est mangeable. Mais il arrive que le bipède faisant ses courses s’arrête devant une tête de gondole pour ajouter à son caddie, au milieu de ses victuailles, une bande dessinée probablement non comestible : le dernier « Asterix ».

C’est un achat d’impulsion qu’on fait par fidélité à ses plaisirs d’enfant, même si les deux derniers albums n’ont guère été emballants. Les distributeurs l’ont bien compris qui placent l’album dans des lieux inattendus. On achète le dernier Asterix comme on cède à un besoin pressant. Read more…

0

Je suis tombé amoureux…

Posted by Bernard on novembre 25, 2017 in Accueil, Actualité |

C’est une merveille !… Une pépite bien enfouie dans la toile et que, par le hasard d’un surf, vous découvrez de manière impromptue. Une vidéo de Haley Reinhard, jeune chanteuse à la voix envoûtante qui a repris de très nombreuses chansons mythiques du répertoire pop américain, avec un résultat sidérant qui fait presque oublier l’original.

La beauté d’une voix, c’est un ressenti très personnel. Ainsi, par exemple, je n’ai jamais vibré à celle d’une grande chanteuse canadienne aux multiples succès. Par contre, une chanteuse plus obscure comme Gil Caplan m’a toujours pris aux tripes, au point que je cumule ses albums.

Mais pour définir la vidéo ci-dessous, il n’y a pas de mots. C’est la vidéo aux 40 millions de vues, et on en redemande. Read more…

0

« Maryline », l’eau d’un puits profond…

Posted by Bernard on novembre 22, 2017 in Accueil, Cinema |

Ce film m’a touché… C’est un superbe portrait de femme, authentique et puissant, porté par une jeune actrice incroyablement talentueuse. N’importe comment, un film de Gallienne ne peut pas être autre chose que profond, tant il est vrai que l’auteur des « Garçons et Guillaume, à table » sait merveilleusement capter les tréfonds de l’âme. Ce petit rien qui est le ressort de chacun.

Dans le cas de cette jeune femme, on le découvre lentement, car le personnage est mutique et fermé. Il s’en dégage une douleur secrète, un manque de confiance en soi, une pulsion destructrice… Gallienne nous promène de scènes en scènes, avec à chaque fois, une tension latente. Le spectateur Read more…

0

Borg/McEnroe : duel au sommet…

Posted by Bernard on novembre 18, 2017 in Accueil, Cinema |

Le film est surtout un bain de jouvence pour replonger dans ses jeunes années. Qui ne se souvient pas de cette finale 1980 incroyable où le nom du vainqueur semblait l’enjeu d’une rivalité entre les dieux ? Apollon du côté de Borg, demi-Dieu viking vénéré des filles qui était d’un calme olympien. Dionysos du côté de McEnroe, roi de la folie et de la démesure qui promenait une réputation de sale gosse mal élevé, « superbrat » pour les English, soit « sale morveux ».

Je me souviens bien de ce match et de son indécision totale. Sans doute un des plus grands matchs de tennis de tous les temps. Fallait-il en faire un film, selon cette mode tyrannique du biopic qui veut remettre en image toutes les célébrités passées? Read more…

0

« L’Enigme de la Diane », dans le bain de la Royale

Posted by Bernard on novembre 12, 2017 in Accueil, Litterature |

Je suis toujours impressionné quand un auteur arrive à marier deux talents : le talent du raconteur d’histoire avec celui de l’historien. Ecrire sur une période qui n’est pas la sienne n’est pas un exercice mineur. Il faut préalablement se rebaigner dans l’époque, collecter des informations, lire des écrits de l’époque, retrouver l’esprit du moment, et parfois aussi la langue. Tout en trouvant une trame qui puisse capter l’attention du lecteur contemporain. Un sacré défi…

Nicolas Grondin, breton d’origine, passionné de livres, s’est attelé à la tâche en 2010 avec un roman visant à ressusciter la Marine Royale de Louis XVI, « L’Enigme de la Diane ». L’histoire d’un jeune garçon, embarqué de force dans une frégate royale en mission pour les Antilles, qui va découvrir la vie de marin sur un navire de guerre où la vie humaine ne pèse pas lourd, mais qui sait faire naître une incroyable solidarité.

Ce livre est incroyable Read more…

0

Sur les traces du grand Charles…

Posted by Bernard on novembre 5, 2017 in Accueil, Actualité |

Partir pour Colombey-les-deux Eglises, c’est comme une expédition lointaine… L’Aube et Troyes sont des paysages de connaissance, mais au-delà de la Forêt de l’Orient, en poussant plus à l’est, on s’enfonce dans un département français rural, forestier, peu peuplé, qui semble ne guère avoir bougé depuis des siècles : la Haute Marne ( 52 )… Ses villes, Langres, Saint Dizier, Chaumont fleurent bon la France profonde, mais ces lieux ne sont guère des points d’attraction, ni des étapes vers d’autres lieux…

C’est pourtant dans ce coin de France que notre plus grand Président, Charles de Gaulle, s’est enraciné. Il goûtait à son silence et à sa ruralité. C’est là qu’il est enterré, près de sa maison, la Boisserie que nous connaissons tous de nom. Son repaire, Colombey les deux Eglises, village au nom étrange, a souvent éveillé ma curiosité, quand j’étais enfant. Il m’a fallu longtemps pour que je me décide enfin à assouvir cette curiosité… Je n’ai pas été déçu ! Read more…

Copyright © 2015-2018 Calembredaines All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.