superfétatoire

Oh le vilain mot compliqué !… Voilà un synonyme de « superflu » qui se paye le luxe d’être plus long que son concurrent plus connu. C’est l’assurance d’un enterrement de première classe dans l’usage de notre langue.

Pourtant, ce mot qui renvoie éthymologiquement à la gémellité et à la fécondation en excès, en rajoute dans la notion de ce qui est « inutilement ajouté ». Après « super », le « fétatoire » se veut encore plus fort que le « flu ». Et cet ajout va bien dans le sens du mot qu’il véhicule. Brillant !… Alors, au risque de passer pour « pédant », je n’ai pas envie d’oublier ce « superfétatoire »…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *