0

Des bigaros aux vifs éclats…

Posted by Bernard on février 22, 2017 in Accueil, Cinema |

Notre cinéma semble un peu en panne quand il reprend des films récents, juste pour le principe de faire un remake plus moderne. Le précédent « Sac de billes » de Jacques Doillon datait pourtant de 1975; il n’était même pas en noir et blanc. Bizarre, bizarre.

Mais si l’objectif est de remettre au goût du jour un roman puissant que beaucoup de jeunes ne connaissent pas pour la plupart, alors ce film a toute sa légitimité. L’histoire est de celles qui marquent les esprits. L’histoire vraie de deux garçons que la guerre va faire grandir à toute vitesse. Ils sont juifs et essayent d’échapper à la pieuvre nazie. Ils vont vivre des moments très intenses…

Cette nouvelle version du film est volontairement dans un registre grand public. Image très léchée, bonne reconstitution historique, ton léger au départ pour créer un phénomène d’identification des spectateurs : tout est fait pour séduire le jeune public. Reconnaissons-le, le résultat est plaisant. Les deux interprètes sont bons, et Patrick Bruel campe un chef de famille formidable. Le périple des deux jeunes garçons pour échapper à une terrible menace relève un peu de l’odyssée. Et les événements s’enchaînent avec la caution de l’histoire vraie. Dans toute autre histoire, on aurait dit que le scénariste a voulu en faire trop. C’est dire toute la portée du récit de Joseph Joffo…

Un récit qui est d’abord une formidable déclaration d’amour à ses parents, à ses frères et à tous les anonymes qui les ont aidés. On a presque envie de reprendre la lecture du livre. Une vraie réussite pour un film !… Christian Clavier et Bernard Campan font deux apparitions remarquables, ce qui s’ajoute à la qualité d’interprétation des deux enfants. Bref, on passe un excellent moment… Ce serait dommage de passer à côté de ce film, simplement parce qu’on croit trop bien connaître l’histoire. On oublie vite, hélas. Et toutes les péripéties du récit montrent de manière manifeste que ces deux jeunes garçons sont vraiment des survivants. Des survivants maintenant très vieux qui viennent sourire au spectateur en toute fin de film.

« Un sac de billes » est un bel hommage à un très beau livre….

Laisser un commentaire

Copyright © 2015-2018 Calembredaines All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.