0

Ingrid : belle pour l’éternité, et plus encore…

Posted by Bernard on septembre 17, 2016 in Accueil, Cinema |

Voulez-vous oublier tous vos soucis et retrouver des émotions passées de la jeunesse ? Allez voir « Les Enchainés » sur grand écran, le film sublime d’Alfred Hitchcock.

Ce film d’espionnage au Brésil avec Ingrid Bergman et Cary Grant est sans doute le film qui révèle le plus la passion du réalisateur anglais pour les actrices. Notamment Ingrid Bergman qui fut sans doute – avant même Grace Kelly – l’actrice préférée du grand Hitchcock.

Ingrid Bergman y est étincelante. Comment ne pas en tomber amoureux ? 34 ans après sa mort, elle continue à ensorceler le spectateur avec un visage d’ange et un sourire espiègle qui ferait fondre la banquise, plus sûrement que toutes les molécules de gaz de l’activité humaine. « Notorious » ( dans sa version originale ) est de ces films qui n’ont pas vieilli. Le jeu de séduction entre les deux acteurs est toujours d’une stupéfiante modernité.

La scène d’anthologie est celle qui se passe dans la cave, au milieu des bouteilles de vin français. Hitchcock aimait beaucoup le vin, mais le vin est souvent associé dans ses films au danger et à la mort ( rappelez-vous dans « La mort aux trousses » comment Cary Grant échappe de peu à l’accident, alors qu’il conduit sous l’emprise de l’ivresse ). Le passage dans cette cave est riche de tensions, entretenues notamment par un jeu de caméra subtil. Le regard apeuré d’Ingrid associé à des jeux d’ombres et de lumières mettent le spectateur sous pression. C’est merveilleux d’être ainsi transporté dans un univers d’angoisse dans un intérieur bourgeois pourtant paisible.

La caméra du Maître fixe sur une petite clef -la clef justement de la cave – qui est dans la poche du chef des méchants nazis. Il va falloir s’en emparer, sans qu’il s’en rende compte. Cette clef reviendra après usage dans son trousseau. Mais le mal est en marche…

Plus de trente ans après, il faut voir sur YouTube la cérémonie d’hommage à Hitchcock qui a eu lieu en 1979. Hitchcock est malade, fatigué et sait qu’il va bientôt mourir. Tout Hollywood est là pour l’honorer une dernière fois, lui qui n’a jamais reçu le moindre Oscar : Cary Grant, Ingrid Bergman, Tippi Hedren, James Steward, Sean Connery, Janet Leigh, Antony Perkins… Ils viennent tous exprimer devant un Hitchcock marmoréen leur respect pour ce réalisateur exigeant qui leur a offert souvent leur plus beau rôle, celui dont tout le monde se souvient. Il y a de l’émotion… ( d’autres passages de cette même cérémonie sont aussi intéressants ).

Mais ce qui a le plus ému le vieil homme, c’est quand Ingrid Bergman lui remet la petite clef du film « Notorious » qu’elle avait gardé toutes ces années. Une clef qui – l’espère-t-elle – lui permettra « d’ouvrir quelques portes ». On pense tous à celle du paradis… Hitchcock, l’homme qui n’avait jamais pleuré, s’effondre en pleurs dans les bras de l’actrice qu’il avait le plus aimé ( à voir ici )

Le cinéma, c’est toujours de l’émotion pure….

Laisser un commentaire

Copyright © 2015-2018 Calembredaines All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.