0

« Bohemian Rhapsody » : sublissime…

Posted by Bernard on novembre 10, 2018 in Accueil, Cinema |

Le titre « Bohemian Rhapsody » dans l’album des Queen « A Night at the Opera », sorti en 1975, est un morceau étrange. Un Opéra à lui tout seul, qui revendique une affiliation avec la musique classique, tout en étant d’une modernité incroyable. Ce morceau a mis Freedy Mercury sur orbite. Ce fut le début d’une trajectoire dans les étoiles d’un chanteur déjanté élu meilleur rocker du siècle. Avant Elvis…

Il y avait matière à faire le meilleur des biopics. D’autant que l’homme a été très secret toute sa vie, sur ses origines comme sur sa fin de vie, marquée par le sida.

C’est une réussite totale. Le film prend la place des films les plus aimés sur Allo-Cine avec une note moyenne de 4,7 / 5. Un plébiscite ! Et sans doute le film le plus émouvant du moment. Freedy Mercury, disparu à 45 ans, exerce toujours son magnétisme sur le public, comme lors du concert Aid for Africa à Wembley en 1985, considéré comme la meilleure prestation scénique de tous les temps.

Tous ces superlatifs sont à mettre au compte d’un acteur hors norme, Rami Malek qui fait revivre Freedie Mercury avec un réalisme qui relève du pur génie. Le jeune acteur est tellement criant de vérité qu’il arrive à réanimer la flamme auprès de tous les fans du groupe. Il en fait même un brasier qui explique l’adhésion sans faille à ce film. Tous ceux qui vibrent à la musique géniale du rocker sont emballés de le revoir vivant.

Pourtant, au delà de cette réincarnation emballante, le film est en lui-même un film bien écrit qui sait jouer sur toutes les fibres de l’émotion. Les débuts timides du jeune homme issu de l’immigration, sa soif d’absolu et de différenciation, sa relation aux autres membres du groupe, sa présence animale sur scène, ses excès et sa propension à brûler la chandelle par les deux bouts… Tout fait de l’homme un être touchant et intensément sensible. Le film est pour le spectateur un vrai plaisir, d’autant qu’il donne l’occasion de voir la genèse de grands tubes qui ont marqué l’histoire de la musique.

Le film se termine en apothéose à l’occasion du concert de 1985 que le spectateur d’aujourd’hui regarde avec les mirettes grandes ouvertes, avec au fond de lui, le regret tenace d’avoir manqué l’événement. Quel Showman !… Le film réussit presque à nous soutirer quelques larmes. C’est du pur bonheur.

« Bohemian Rhapsody » est un film à voir, de même qu’il est à mettre impérativement dans notre playlist. Pour vibrer et revibrer au timbre du plus grand chanteur pop de tous les temps.

Laisser un commentaire

Copyright © 2015-2018 Calembredaines All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.