1

Une panthère qui nous relie à la nature

Posted by Bernard on janvier 12, 2020 in Accueil, Mes lectures |

Ce livre est la plus belle des évasions. Presque une thérapie… Je l’ai lu dans une période professionnellement difficile, avec des insomnies en cascades où mon seul répit était Tesson et sa quête improbable de la panthère des neiges. Quelle belle aventure !… Comment mieux évacuer les tensions que de partir dans cette expédition tibétaine glacée pour guetter un animal presque disparu, et donc quasi mythique ? Comment mieux relativiser les tracas de l’existence que de voir un groupe d’humains partir très loin, endurer des conditions extrêmes, souffrir du froid et de la fatigue, et épuiser tout son temps à la pratique la plus futile qui soit : espérer voir quelques minutes un animal sauvage dans son environnement. Ce livre est le récit de cette traque, mais c’est bien plus encore. Difficile de le résumer en quelques mots; disons que c’est, entre autres, une fable philosophique sur le rapport homme-bête et une dénonciation de la tyrannie de l’homme sur son environnement.

L’affût est une longue attente, souvent interminable où l’homme se met au diapason de l’animal. On comprend que Tesson a mis ce temps à profit pour laisser vagabonder ses pensées. Il nous les partage avec un talent qui émoustille son lecteur. Son esprit est riche de sens, de profondeur, mais aussi de dérision. Et parfois d’un soupçon de désespérance résignée. Il nous invite à la réflexion plus sûrement que les prédicateurs compulsifs de la cause écologique.

Tesson est un formidable conteur. La grâce de son écriture est un merveilleux viatique pour voyager loin, lâcher prise, se laisser emporter par l’urgence de cette rencontre avec la bête. J’ai explosé de joie à quelques saillies philosophiques qui parlaient à mon âme. Tesson est un magicien des mots, un esthète de l’écriture comme on en fait plus. Une espèce d’écrivain en voie de disparition au même titre que sa panthère mythique.

L’auteur réussit ce tour de force de nous associer totalement dans sa folie contemplative. Il nous fait adopter son rythme déconnecté des contingences urbaines. Son livre est apaisant. Un baume sur nos plaies sociétales. Une fenêtre ouverte sur une autre vie. Un grand livre, tout simplement…

Merci à ce livre de m’avoir aussi fait découvrir cet autre être exceptionnel qu’est Vincent Munier. Le nouveau Merlin l’enchanteur des temps modernes que j’ai encensé dans ce même blog.

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2015-2020 Calembredaines All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.